Mouren

(France)

 

Chocolaterie française créée en 1855, à Marseille. Son usine était établie au 60 rue Docteur-Escat. Son magasin de vente, sis au 11 rue de la République, abrita, à partir de 1919, le siège de la Société Anonyme du Chocolat Mouren, à l’enseigne « Aux Colonies Réunies ». Cette maison commercialisait aussi des cafés verts et torréfiés et, dès sa fondation, fut renommée pour les nougats de Provence, qu’elle fabriquait avec miel et amandes de la région.

Chocolatier fortuné, Alexis Mouren (1873-1950) fut aussi un célèbre tambourinaire. Il avait, dit-on, baptisé son galoubet en os de cachalot « Stradimarius ». Il fut compositeur, arrangeur et remporta de nombreux concours. Outre son négoce, Antòni Mouren, né à Marseille en 1869, joua un important rôle social dans la cité phocéenne. De plus, il fut un ardent défenseur de la langue et de la culture occitanes. En témoignent les publicités pour son chocolat qu’il fit paraître dans l’Armanac Marselhés ou La Pinhata (« La Marmite de Terre »). Chaque année, à l’occasion du jour de l’An, il offrait à se clients un Armanac de la Pinhata. Par ailleurs, dans ses

papillotes et autres gourmandises de chocolat, il insérait des proverbes et des devinettes en occitan.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.