Chocolaterie de l'Abbaye de Tinchebray

(France)

 

Cette chocolaterie française fut créée en 1909 à Tinchebray (Orne) par un fabricant de beurre virois, Pierre Fortin (1869-1942). Elle doit son nom au fait qu’elle fut établie dans l’aile orientale de l’abbaye fondée par les Pères de Sainte-Marie et réduite à l’abandon par le combisme en 1904. Elle s'imposa par la qualité de ses produits : les chocolats Joyeux Réveil et Myriam, le chocolat au lait B.B.M., les goûters 4 Heures et le fondant Fleur des Gaules.

Reprise en 1979 par le pâtissier Gaston Lenôtre qui, associé à la société Barry, la spécialisa dans les articles haut de gamme, elle fut cédée en 1982 au groupe Cantalou, rebaptisé Cémoi quelques années plus tard. Les chocolats industriels de laboratoire (gouttes, chunks, palets, notamment) constituèrent dès lors la moitié de sa production, le reste consistant en tablettes « pur beurre de cacao » à la marque des distributeurs. En 2011, cette chocolaterie travaillait 25 000 tonnes de chocolat par an. Mais l'entreprise Chocolat de l'Abbaye-Suisse Normande cessa d'exister en 2014.

 

Coll. A. P.-R.

 

La publicité

 

Une affiche anonyme du début du XXsiècle célèbre le Chocolat de l’Abbaye de Tinchebrai (imp. Courbet, Paris) : une tasse emplie de chocolat, la porcelaine blanche décorée d’un buste de fillette tenant à une tasse de chocolat à la main… et le slogan est « Joyeux réveil ». En 1934, Paul Igert réalisa pour le Chocolat Fortin, fabriqué par l’abbaye, une composition mutine : quatre têtes d’enfants derrière une grosse tablette de chocolat, dont le papier a commencé à être déchiré, et des yeux écarquillés, remplis de convoitise.

La chocolaterie édita également une « Photo collection » réunie en un album et dont la devise était « Écoliers apprenez en vous amusant votre Histoire de France ».

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.