Chocolaterie de l'Abbaye de Tinchebray

(France)

 

Cette chocolaterie française fut créée en 1909 à Tinchebray (Orne) par un fabricant de beurre virois, Pierre Fortin (1869-1942). Elle doit son nom au fait qu’elle fut établie dans l’aile orientale de l’abbaye fondée par les Pères de Sainte-Marie et réduite à l’abandon par le combisme en 1904. Elle s'imposa par la qualité de ses produits : les chocolats Joyeux Réveil et Myriam, le chocolat au lait B.B.M., les goûters 4 Heures et le fondant Fleur des Gaules. Mais en juin 1919, un immense incendie détruisit l'abbaye et la chocolaterie attenante, privant ainsi de leur travail plus de 150 personnes, qui travaillaient à la confection des produits de la chocolaterie. La restauration fut rapide, et en 1921 eut lieu la bénédiction solennelle des bâtiments relevés de leurs cendres ! « Cette visite est un émerveillement. Et nous comprenons alors pourquoi te chocolat de !'Abbaye de Tinchebray jouit parmi les populations de l'Ouest de la réputation si enviée que l'on sait. Il est difficile de concevoir une installation plus moderne, plus adéquate au but poursuivi qui est de fabriquer dans un minimum de temps, pour un prix de revient minimum un produit d'une qualité maximum.

Rien n'a été négligé pour atteindre ce résultat. L'électricité joue le grand premier rôle. Produite par une dynamo qu'actionne une machine de 300 HP. elle-même doublée d'une machine de secours, la fée met en branle une quantité de décortiqueurs, de broyeurs, de métangeurs, de démouleurs et vingt autres mécaniques, si bien qu'il est actuellement possible à la chocolaterie de Tinchebray d'approvisionner complètement, comme avant l'incendie, sa très nombreuse clientèle. Le distingué ingénieur de l'usine nous disait en présence de M. Fortin Nous sommes en situation de fabriquer chaque jour dix mille kilos de chocolat. » (L’Ouest-Éclair, 20 février 1921) Et en 1925 la Chocolaterie de l'Abbaye de Tinchebray devint une société anonyme.

Le Nouvelliste de Bretagne, 14 juillet 1925

 

Coll. A. P.-R.

 

Reprise en 1979 par le pâtissier Gaston Lenôtre qui, associé à la société Barry, la spécialisa dans les articles haut de gamme, elle fut cédée en 1982 au groupe Cantalou, rebaptisé Cémoi quelques années plus tard. Les chocolats industriels de laboratoire (gouttes, chunks, palets, notamment) constituèrent dès lors la moitié de sa production, le reste consistant en tablettes « pur beurre de cacao » à la marque des distributeurs. En 2011, cette chocolaterie travaillait 25 000 tonnes de chocolat par an. Mais l'entreprise Chocolat de l'Abbaye-Suisse Normande cessa d'exister en 2014.

Le Nouvelliste de Bretagne, 2 mars 1922

La publicité

 

Une affiche anonyme du début du XXsiècle célèbre le Chocolat de l’Abbaye de Tinchebrai (imp. Courbet, Paris) : une tasse emplie de chocolat, la porcelaine blanche décorée d’un buste de fillette tenant à une tasse de chocolat à la main… et le slogan est « Joyeux réveil ». En 1934, Paul Igert réalisa pour le Chocolat Fortin, fabriqué par l’abbaye, une composition mutine : quatre têtes d’enfants derrière une grosse tablette de chocolat, dont le papier a commencé à être déchiré, et des yeux écarquillés, remplis de convoitise.

La chocolaterie édita également une « Photo collection » réunie en un album et dont la devise était « Écoliers apprenez en vous amusant votre Histoire de France ».

Ajouter un commentaire

Commentaires

Lucie Lapersonne
il y a 9 mois

Bonjour,

Je me présente, Lucie Lapersonne présidente de l’APE du Mont Pinçon. Nous sommes une petite école de campagne situé au Plessis Grimoult (14). Nous organisons une soirée tartiflette le 16 Mars 2024 et nous recherchons des dons ou lots que nous pourrions mettre dans un panier garnie et le faire gagner lors d’une tombola qui sera organisée lors de la soirée.

Cordialement Lucie Lapersonne, Présidente de l’APE du Mont Pinçon.

Désolée ! Ce site est purement culturel !