Elot

(France)

 

Fondée en 1911 au Lamentin par l’agronome Auguste Alexandre Elot, elle est aujourd’hui la seule usine de fabrication industrielle de chocolat à la Martinique et détient environ 30 % de parts de marché. Initialement, elle élaborait son chocolat avec des matières premières locales (sucre, cacao, vanille). À l’heure actuelle, gérée par la société Girard SA* qui la relança en 1956 après l’avoir rachetée, elle importe 50 % du cacao d’Afrique et 20 % des Caraïbes ou d’Amérique Centrale. Les fèves sont torréfiées à la chocolaterie. Sucré au sucre roux du Galion, les produits de chocolat Elot arborent le logo PIL (Produit de l’Industrie Locale), attestant son appartenance martiniquaise. Outre le « pur cacao » en poudre et le chocolat de communion en poudre (2001), les tablettes (environ 800 000 par an) se déclinent en : chocolat noir traditionnel ; chocolat au lait ; chocolat aux noisettes ; chocolat aux « pépites » de fruits (2005), incrustés de morceaux de noix de coco, de citron vert ou d’ananas ; chocolat aux fruits et au rhum (2008) ; Les Croustillantes (2010), chocolats comportant des inclusions Café, Biscuité et Amande ; etc. Le taux de cacao du chocolat noir est inférieur à 50 %, à l’exception du Elot Intense (52 %), lancé au début des années 2010.

 

L'emblème de la marque

 

La comète de Halley ayant traversé le ciel de la Martinique en juin 1911, l’entreprise la fait figurer depuis lors dans l’illustration vivement colorée qui décore ses conditionnements. Sa communication est dynamique. Pour preuve, en 2010, dans le cadre de son partenariat avec le concours de beauté Martinique Queens, la chocolaterie fit réaliser seize modèles de robes à partir des emballages de ses tablettes.

 

Biscuiterie créée en 1949 par Roger Girard, à Ravine Vilaine (Fort-de-France), cette société racheta le chocolat Elot et les pâtes Sagittaire (1971).

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.