Besnier

(France)

 

Cette chocolaterie, aujourd’hui disparue, fut créée au Mans (Sarthe) en 1825. Son chocolat « papier jaune » obtint de nombreux diplômes et médailles dans les grandes expositions. « Tous les vrais amateurs de bon chocolat ne doivent consommer que le chocolat Besnier, garanti pur cacao et sucre et de beaucoup supérieur à tous les autres chocolats », affirmait sa publicité, qui, d’autre part, résumait l’entreprise en ces termes : « Première marque française, 2 médailles, 2 grands diplômes d’honneur » et ne manquait pas de souligner qu’il s’agissait d’un « Établissement modèle ».

Toutefois, un procès fut intenté à Besnier, en 1854, par la maison Menier*, pour avoir visé à la confusion entre les deux marques — même forme de tablette, papier d'emballage de même couleur et semblable étiquette rectangulaire sur papier blanc, arborant en dessin les médailles obtenues. La chocolaterie fut reprise par un certain A. Langlois… 

 

* Cour de Paris, 2 juin 1854. Comte de Maillard de Marafy, Grand Dictionnaire International de la Propriété Industrielle au point de vue du nom commercial des marques de fabrique et de commerce et de la concurrence déloyale, tome 3, Paris, Chevalier-Maresq et Cie, 1891.

La publicité

 

En 1889, la firme se fit représenter par un jeune garçon vêtu d’un costume chocolat et serrant affectueusement une tablette contre lui, avec, en fond, la mention « Chocolat Besnier » répétée à l’infini (112 x 155 cm, P. Dupont, Paris). Vers 1900, une autre affiche (90 x 129 cm, Vercasson, Paris) montre un bébé et une fillette attablés alors qu’une jeune servante leur verse un chocolat chaud « Chocolat Besnier Le meilleur de tous les chocolats ». Une affiche colorée opta pour une fillette coiffée de nattes, au sourire à la fois malicieux et gourmand, debout sur un tapis fait de barres de chocolat et grignotant une barrre — avec, en légende, le slogan « Goûtez-le et vous l’apprécierez ».

Le Chocolat Besnier fit aussi l’objet de personnages en découpis (15 cm de hauteur), du type « grotesques », évoquant les caricatures du XIXsiècle, ainsi que de chromos traditionnelles.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.