Viva chocolat !

 

Diabolique merveille en sa robe noire, d’autant qu’à ce signe s’évalue sa perfection. Noir, donc authentique. Le génie du chocolat est d’amadouer le cacao, de le rendre, par des aménagements, délectable, de le domestiquer sans l’aliéner. […] Le charme particulier du chocolat vient du heurt de l’amer qui dissuade avec la douceur qui entortille, jeu érotique auquel il est bien rare que les natures les plus coincées ne se laissent un jour prendre.

 

Jean-Paul Aron, préface à La Passion du Chocolat,

de Maurice et Jean-Jacques Bernachon

EN CONSTRUCTION

Harrison Fisher

Eduard Vuillard, Le Chocolat, 1892.