Fouques et Fils

(France)

 

Cette ancienne fabrique de chocolats fut créée dans le quartier des jardins du Peyrou, à Montpellier (Hérault), par un certain Fouques, issu d’une famille de pharmaciens. Son importante usine à vapeur se trouvait avenue de Toulouse (auj. avenue Georges Clémenceau), et sa boutique de vente, 41, boulevard Jeu-de-Paume. Elle comptait une succursale à Béziers (avenue de Pézenas). « Cette Maison, très-avantageusement connue, est la mieux organisée du Midi. Elle jouit d’une réputation justement méritée, et se recommande par la bonne qualité de ses produits. », ainsi allait sa publicité. Spécialisée dans les produits alimentaires, l’entreprise comportait une vermicellerie, qui fabriquait des pâtes alimentaires, et une « grande manufacture de chocolats ». Elle commercialisait aussi pois chiches et glands doux d’Espagne, tapioca, nougat et moutarde. Elle était également spécialisée dans « la réalisation des sucs et des pâtes de réglisse en pains* et en “ billes ” ainsi que dans divers pastillages (essentiellement vanillés) vendus en boîtes rondes. Ils proposent, en outre, des “ bois “ et des “ poudres ” (de bois) de toutes provenances. »**

 

* Sans doute importés de Calabre, car, à l’époque, aucun fabricant français ne savait obtenir cette présentation.

 

** Claude Marzeau, Il était une fois la réglisse, vol. 1, « Des Cévennes à la capitale régionale, l’extraordinaire épopée des Deleuze », Les chemins de la Réglisse, Nîmes, 2édition, 1990.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.