Talmone

(Italie)

 

Cette chocolaterie créée par Michele Talmone à Turin (via Artisti) en 1850 est aujourd’hui disparue. Son rapide essor l’amena à transférer sa fabrication dans le quartier San Donato (via Balbis 19).L’utilisation de la vapeur lui donna bientôt une dimension industrielle. À la mort de son créateur (1882), la firme fut reprise par ses cinq fils. Le site fut agrandi en 1895, puis rénové en 1904. Mais, en 1924, la Michele Talmone fusionna avec d’autres entreprises alimentaires — Moriondo & Gariglio, Cioccolato Bonatti, Fabbriche Riunite Gallettine & Dora Biscuits — pour former le groupe Unica. En 1934, suite à sa fusion avec la Venchi, le groupe fut rebaptisé Venchi-Unica.

                 Son cacao en poudre, « Solubilizzato Digrassato Ricostituente Digeribilissimo », affichait la marque Due Vecchi. Les gianduiotti constituaient sa grande spécialité. Ses autres produits phares étaient le cioccolato al latte et le cioccolato fondente.

Le cafè Talmone, inauguré en 1883 sur la Via Lagrange, fut transféré en 1912 sur la Via Roma, à l'angle de la Via Cavour, avant de s'établir définitivement en 1936 sur la Piazza Carlo Felice 36, à l'enseigne de Caffè Roma già Talmone.

La publicité

 

La chocolaterie fut une des pionnières en Italie en matière de communication publicitaire. Dès 1890, l’artiste allemand Oschner conçut l’image des « due vecchi », le couple âgé qui, dès lors, figura sur les boîtes de cacao en tôle lithographiée — une vieille femme, souriante, verse la boisson chaude dans la tasse que lui tend le vieillard assis. Cet emblème perdura sur les boîtes même après les changements de propriétaires : il figura après 1924 sous la mention « Unica Caco Talmone » et fut même conservé après 1934. À noter que, pour l’exposition de Turin, en 1911, la firme se fit remarquer par son pavillon égyptien, reproduisant à l’identique un temple égyptien (ci-contre) ; les boîtes en portèrent alors l’empreinte, avec le Cioccolato delle Piramidi et le Cioccolato delle Piramidi -Qualità Lusso (avec le Sphynx).

           

Par ailleurs, le cioccolato & cacao Talonne inspira plusieurs publicités dans le style art nouveau — souvent, une femme, vue en buste, hume une tasse de chocolat fumant. Plus tard, ce furent un enfant grignotant une tablette de chocolat au lait (1950), la Pasqua Talmone (Pâques chez Talmone) vue par Sepo (Severo Pozzati) dans les années 1950 — un original homme-œuf — ou par T. Bonaparte (1963) — un œuf surprise —, etc.

Sepo (Severo Pozzati), 1950

Vers 1940.

Autour de l'œuf de Pâques

Sepo (Severino Pozzati)

 

Federico Seneca

Marcello Dudovich

Alberto Bianchi

Sepo (Severino Pozzati)

Sepo (Severino Pozzati), 1952

1976

1931

• Federico Seneca (1891-1976) et le chocolat Talmone

 

Carton publicitaire, 24 x 35 cm. Coll. A. P.-R.

Les cartes postales illustrées

 

Des cartes signées « P? Rossotti »

 

Par ailleurs, Franz Laskoff (1869-1921, François Laskowski, dit) a créé quelques cartes postales publicitaires aujourd'hui très reherchées…

 

Des petites photos

Les chromos

 

La chocolaterie édita de nombreuses chromos, sur divers sujets, dont l’histoire du Risorgimento qui fit l’objet d’un album.

Le Risorgimento, série 1.

Série 2

La publicité « presse »

Ezio Castellucci, in "Novissima", 1910.

L'inspiration égyptienne… De l'exposition au Chocolat des Pyramides et à sa boîte…

 

De Talmone au groupe UNICA…

 

Galassi, 1918-1925

1928

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.