Maestrani

(Suisse)

 

Fils d’un Tessinois qui, comme bien d’autres à l’époque, émigra en Lombardie pour s’initier au métier de chocolatier, Aquilino Maestrani (1814-1880) fut lui-même formé à cet art à Milan. En 1852, il créa une fabrique de chocolat à Lucerne, à la Krongasse, qu’il dut bientôt agrandir au regard de la demande, forte en cette région touristique. Concient du caractère saisonnier de sa clientèle et du risque encouru par son affaire, il décida, en 1859, pour lui garantir des rentrées plus importantes et plus stables, de déplacer celle-ci à St-Gall. La firme connut alors un rapide essor, exportant ses produits en Italie et en Autriche. À la mort de Maestrani, elle fut reprise par ses fils, Ludovico, Roberto et Savino. Peu après, en 1883, elle fut promue « fournisseur officiel de la cour d’Umberto Ier, roi d’Italie ».

Anon., 1900, 84 x 109 cm.

Après la reprise de la firme Munz* (1998), le siège de Maestrani Schweizer Schokoladen AG fut transféré à Flawil. Aujourd’hui, cette entreprise familiale poursuit une longue tradition de qualité. Un de ses produits phares, la « barre » Minor, petite tablette constituée de barres, lancée en 1936, associe du chocolat au lait et des éclats de noisettes grillées ; elle existe depuis le début du XXIsiècle en version « noire » (48 %), obtenue à partir de l’arriba de l’Équateur. La marque Munz est reconnaissable à sa signature, que jouxte la petite croix suisse. Elle se décline en Munz Prügeli, enrobé de chocolat blanc, en Munzli, « Mini-Praliné », enrobés de chocolat au lait ou de chocolat blanc, destinés à accompagner le café, en coccinelles fourrées de praliné, en bananes chocolatéee, etc. Par ailleurs, depuis les années 1980, la chocolaterie Maestrani affirme son engagement pour la production biologique, via ses tablettes Swiss Organic. Les matières premières bio et Fairtrade de la gamme Swiss Organic portent le label Max Havelaar.

 

* Chocolaterie suisse créée en 1874, à Flawil, en Suisse Alémanique, par Johann Georg Munz. Ce fut, au départ, une fabrique de confiserie. C’est Albert Munz qui y adjoignit une fabrique de chocolat.

La publicité

 

Une affiche lithographiée, conçue par Hermann Eidenbenz, vers 1945, figure un écureuil s’emparant d’une tablette, pour célébrer le chocolat au lait aux noisettes Maestrani Krachnuss (90 x 128 cm, Eidenbenz - Seitz, St-Gallen). Dans les années 1950, Paul Bender réalisa une affiche pour le Krachnuss Milchschokolade, « chocolat au lait et noisettes grillées » (93 x 129 cm, Paul Bender, Zollikon, Zürich). Le même chocolat inspira, à la même époque, à Celestino Piatti un écureuil découpé dans la tablette et tenant une noisette (90 x 128 cm, Wassermann, Bâle).

Anon. vers 1900, 53 x 25 cm.

Anon., vers 1910, 34 x 55,5 cm..

Anon., ca 1900, 90,5 x 62,5 cm.

Willy Muller, 1928, 125 x 90 cm.

Anon., 1937, 127,5 x 90,5 cm.

Anon., 1900, 58 x 41 cm.

Anon., 1910, 109 x 79 cm.

Philipp Arlen, 1928, 127,5 x 90 cm.

Alfred Widmer, 1932, 127,5 x 90,5 cm.

Anon., 1939, 128 x 90,5 cm.

Anon., 1967, 128 x 90 cm.

Jacomo, 1936, 125 x 90,5 cm.

Willi Kaufeisen, 1955, 127 x 90 cm.

Celestino Piatti, ca 1957, 90 x 128 cm.

Anon., 1948, 99 x 69 cm.

Paul Bender, ca 1950, 93 x 129 cm.

Donald Brun, 1951 et 1957, 127 x 90 cm.

Anon., 1965.

Anon., 1967.

Anon., 1967.

Les chromos

 

Pour en savoir plus :

 

https://www.maestrani.ch/fr/

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.